1. Organisation des colloques scientifiques et soutenances

Tout au long de ses dix années d’exercice, l’UTA a organisé et co-organisé plusieurs manifestations scientifiques. On insistera ici sur l’organisation de colloques d’une part, et celle de soutenances d’autre part.

         1.1.  L’organisation de colloques

L’Université de Tahoua compte à son actif l’organisation de plusieurs colloques.  D’abord, elle a organisé et entièrement pris en charge deux colloques. Le premier a été organisé à l’occasion de la Conférence des Recteurs des UPN tenue du 28 au 29 mai 2015 sur le thème « le Niger face aux défis de l’émergence : quels rôles pour les Universités Publiques ? ». Le second a eu lieu du 14 au 15 décembre 2017 et s’inscrit dans le cadre des activités de la fête tournante du 18 décembre organisée à Tahoua. Les actes de ce deuxième colloque dont le thème est « Sécurité, Migration et Changements de comportement pour le développement de la région de Tahoua » ont été publiés avec un comité scientifique en 2018.

L’UTA a ensuite été co-organisatrice de colloques avec l’Association Nigérienne de Droit Constitutionnel (ANDC) à travers la Faculté de Droit, d’Economie et de Gestion. En effet, depuis 2016, l’ANDC associe l’UTA et l’Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM) à travers leurs Facultés de droit à l’organisation de ses colloques annuels dénommés « Journées Scientifiques Africaines ».

       

   1.2. Organisation de soutenances

L’Université de Tahoua a abrité deux soutenances de thèse délocalisées. La première a été présentée par M. Mohamed Bello Ibrahim, enseignant au Département d’Economie et de Gestion, le 10 juin 2015 sur le thème « Vulnérabilité, risques et gestion des risques en zone rurale au Niger ». La seconde a été présentée par Mlle ISSIFOU Habsatou, enseignante au Département de Droit, le 4 juin 2016 sur thème : « Les Droits Communautaires Ouest Africains de la Concurrence ». À l’issue de ces deux soutenances, les impétrants ont respectivement accédé au grade de docteur de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis et de l’Université Cheick Anta Diop de Dakar.