Créée par l’ordonnance N° 2010-041 du 1er juillet 2010 modifiée par l’ordonnance N°2010-80 du 9 décembre 2010, l’Université de Tahoua (UTA) a pour mission essentielle l’enseignement supérieur, la recherche scientifique fondamentale et appliquée et la diffusion des résultats, la formation et le perfectionnement des cadres.

A sa création, l’Université de Tahoua dispose de six (6) enseignants-chercheurs et 10 (dix) enseignants-technologues repartis entre la Faculté de Droit, d’Economie et de Gestion et l’Institut Universitaire de technologie. En 2014, l’Université de Tahoua adopte une politique de diversification des filières par la création de deux autres facultés à savoir la Faculté des Sciences Agronomiques et la Faculté des Sciences de l’Education afin de répondre aux besoins urgents de la société nigérienne en matière de formation de cadres professionnels dans le domaine de l’agriculture et des sciences éducatives. A la rentrée 2019-2020, l’Université de Tahoua dispose de quarante-quatre (44) enseignants-chercheurs, 22 enseignants-technologues, soixante-huit (68) agents administratifs et techniques et six mille trois cent quarante-trois (6343) étudiants (es) inscrits (es) dans des formations publiques dispensées au sein de ses Facultés et Institut.

Aujourd’hui, l’UTA a dix (10) ans déjà. Elle poursuit inexorablement son accroissement tant du point de vue des ressources humaines que de la diversification et la professionnalisation de ses offres de formation. A cet égard, plusieurs atouts font de l’UTA un centre de formation et de perfectionnement particulièrement prometteur.

Le premier atout concerne sa position géographique. La région de Tahoua est en effet située au cœur d’un complexe agro-industriel et des corridors commerciaux (le Nigeria, le Magreb et le Mali). Elle possède un avantage comparatif énorme qui réside dans le développement des filières telles que les cultures irriguées (l’oignon, le moringa, la tomate, l’adoua, etc.), l’élevage (les produits d’élevage et ses sous-produits) et la production des semences (poids d’angole, moringa, oignon, etc.). Les projets d’aménagement du périmètre irrigué de Konni (40 millions d’€ de financement du Millénium Corporate Challenge), l’existence du futur complexe industriel de transformation de l’oignon et de la tomate (Madaoua), de transformation du lait de Ranch de la race Azawak à Ibécétan (Tchintabaren), les cimenteries de Malbaza, Garadaou et Kao, sont des atouts géographiques qui peuvent militer pour l’Université de Tahoua. Par ailleurs, dans le cadre de la mobilité internationale, la position géographique centrale de l’UTA lui offre la possibilité de devenir le cœur d’un réseau interuniversitaire d’échanges académiques et scientifiques.

Le deuxième atout majeur est l’ancrage de ses offres de formation en termes de développement local et territorial. En effet, la région Tahoua est un carrefour commercial important qui cadre parfaitement avec les vocations de la Faculté de Droit d’Economie et de Gestion, ainsi que de l’IUT plus orientées vers l’économie, la gestion et le Droit. La Faculté des Sciences Agronomiques pourra aider au renforcement des capacités des producteurs et des productrices locaux en vue, non seulement d’augmenter leur rendement, mais aussi de diversifier leur source de revenu. Les formations de la Faculté des Sciences de l’Education viennent combler un vide en matière de formation des formateurs, notamment pour les collèges et lycées du Niger et dans la formation des spécialistes en éducation. sept